AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez|

pas finito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Messages : 3
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 26
Localisation : In your fouffe
Objectif : Brouter la fouffe de Serah
avatar
Noel Kreiss
MessageSujet: pas finito Mer 30 Oct - 21:10


Chaque monde possède sa propre situation initiale. Ces " mini-contextes " vous permettront d'ajouter à l'histoire de votre personnage une partie que vous pourrez intégralement interpréter dans votre fiche présentation. Veillez néanmoins à rester cohérent !  

PULSE



Si dans le vaste ciel on ne distingue plus depuis longtemps la sphérique Cocoon, c'est maintenant une toute autre planète qui gravite au dessus de la terre Pulsienne : Bhunivelze. Cette dernière, qui n'est pourtant qu'en construction, concentre toute les connaissances en matière technologique. A tel point que les anciens locaux de Cocoon passent pour désuets. Cette puissance technologique, importée depuis la terre ferme, se voit initiée par l'Académie. Son nouveau siège se trouve d'ailleurs sur ladite planète, dans une nouvelle citée nommée « Fora » ( pluriel de forum en latin, signifiant le lieu public ). Démocratie utopique, cette nouvelle planète n'est pourtant que l'unique échappatoire à une population en désarroi.

En effet, le monde de Pulse en apparence prospère est en déclin éminent. Des nuées de chaos se sont dispersées ci et là sur Pulse. Les monstres sauvages se sont multipliés, les reliefs accentués et les hommes qui avaient anciennement trouvés refuge sur cette terre n'espèrent maintenant qu'une seule chose, la quitter. Si l'Académie travaille activement sur le projet Bhunivelze depuis plus d'un an déjà, il lui faut aussi superviser des investigations dans les autres mondes pour stopper l’expansion du chaos, ainsi que recruter et guider les élus touchés par la grâce divine d'Yggdrasil.

Mais depuis que l'Académie connait un essor considérable, elle se trouve être la rivale d'une récente organisation, la MSSY. La « milice sainte du seigneur Yggdrasil ». Elle est dirigée par un certain Russel, un fou aveugle qui se dit habité par la puissance d'Yggdrasil. Cette dernière entend s'accaparer secrètement les recherches effectuées par l'Académie. Possédant et recrutant ses propres élus qu'elle a préalablement corrompu, elle forme des « adeptes » insouciants et entend ainsi diriger Pulse.

Si cette dernière affirme être parvenue, elle aussi, à pouvoir voyager dans les autres mondes : ses dires n'en restent pas moins que des rumeurs. Parviendra t-elle à détrôner l'Académie ?
IVALICE



Depuis que les guerres d'annexions sont apaisées par l'instauration d'une paix communément arrangée, d'étranges phénomènes sont apparus sur Ivalice. Le myste - pourtant connu pour réguler le climat continental - se déchaîne : les conditions climatiques sont instables et parfois même hostiles. Si viéras et nomades dépeuplent progressivement la zone rurale pour regagner le monde urbain, c'est avant tout pour fuir la menace climatique ! Le clivage entre les races s'éteint et s'apaise alors. Seeqs, Vangaas, Viéras, Humes, M'moh et Mog sont alors assistés dans leur migration par une mystérieuse organisation omniprésente, nommée « Académie ».

Cette dernière, installée depuis quelques temps déjà à commencé ses premières investigations sous la tutelle d'Archadia, et plus précisément sous celle de son souverain. Établit dans les anciens locaux de Cildolfus - le laboratoire Draklor - l'Académie a depuis son parvis une influence considérable sur Ivalice. Certains lui vouent un culte démesuré, d'autres la renie, mais rare sont ceux qui ont osé lutter contre elle. La population leur étant que trop redevable. C'est alors que l'Académie diffuse un message des plus déstabilisant : le myste, source de toute vie, serait en fait corrompu par « des flux de chaos ». Flux qui - encore plus suspicieux pour la population – découleraient d'un autre monde, jusqu'à eux.

La foule perplexe se déchaîne, certains s'abandonnent à la panique et le bruit court que la fin du monde approche. Si les différents royaumes tendent à calmer les craintes, c'est bien en vain. Beaucoup accusent l'Académie d'avoir apporté, en se rendant donc d'un monde à un autre, ce fameux « chaos » comme ce fut le cas pour l'épidémie de peste en l'an 701. Une organisation de malfrats métissés s'imposent alors : dirigés par Ba'Gaman, cette dernière baptisée  « Raksas »  ( « monstre » en Bhujerban ) réprime violemment la présence des scientifiques de l'Académie, les empêchant de planifier leurs recherches pour lutter contre le chaos.

De petites guerres civiles éclatent alors un peu partout entre les susdits « Raksas » et les soldats royaux qui protègent les actions de l'Académie. Si le climat est dangereux au dehors des villes, vivre au coeur de cette dernière est devenu tout aussi périlleux.

SPIRA



Deux ans après la défaite de Sin, le monde de Spira jouit enfin d'une éternelle félicitée. Bien que les célèbres Albatros aient depuis apaisées les troubles entre la Ligue des Jeunes et les Néo-Yevonnistes, ces derniers semblent peu à peu resurgir et ce terrain de tension laisse présager une guerre civile. Les Pro-Makinas qui jusqu'alors n'avaient pris parti à cette mascarade finiront eux aussi par s'en mêler : il est clair que quelqu'un doit gouverner. Spira bien qu'en paix ne peut rester un monde livré à lui même.

Venant s'ajouter à la situation déjà houleuse de Spira, une mystérieuse sphère découverte par Néo-Yevon fera l'écho d'une bombe : dans cette dernière, l'imposante carrure de Sin apparaît dans un ciel orangé après qu'une nuée de chaos se soit dissipée autour de lui … le peuple de Spira craint maintenant le retour de ce monstre qui l'avait tant mis à mal. Les différentes organisations tendent alors à s'unir malgré les désaccords qui persistent, et ce, bien qu'une inquiétude collective demeure : maintenant que la puissance chimérique n'est plus, comment abattre Sin si ce dernier venait à réapparaître ?

C'est alors que l'arrivée d'une mystérieuse organisation appelée « Académie »  sur le continent suscite de vives inquiétudes. Cette dernière, installée dans une aile Yevonniste à Bevelle se déclare être une organisation inter-monde venue au service d'une cause commune : un mal menacerait les mondes d'une destruction imminente. Mais si les Néo-Yevonnistes se montrent plus enclins et compréhensibles à l'égard de ces mystérieux scientifiques, la Ligue des Jeunes et les Pro-Makinas eux y sont plus hostiles : qui leur dit que ce n'est pas une nouvelle combine de Yevon afin de convaincre et réunir la population sous ses préceptes et ainsi asseoir son influence au détriment des autres ?

Ces derniers réfutent alors violemment cette histoire de « mondes » et s'unissent contre Yevon qu'ils traitent ouvertement d'hérétiques.
HERA



L'humanité, ayant finalement vaincue sa plus grande peur qu'est la mort, peut désormais jouir d'une vie sans crainte. Le groupe de héros mené par le voleur à la tête blonde et à la queue de singe, après avoir restitué le cristal de vie, reprend peu à peu une sainte vie. La princesse d'Alexandrie, nouvellement devenue Reine, agit en conséquence et mène une vie peu mouvementée au sein du royaume. La plus jeune invokeuse est à présent fille adoptive du Roi Cid et de sa femme Hilda, vivants au royaume de Lindblum. Le petit mage noir, ayant enfin compris le sens de la vie, est mort avec paix et la chevalière dragon a retrouvée son éternel mais unique amour. Le tueur à gage parcourt les quatre coins du monde aux côtés de son amie et, décidément, le voleur à la chevelure platine a repris du service auprès des Tantalas.

Cette douce et mélodieuse époque ne dure outrageusement pas. Aussi vite que la paix s'offre, elle prend la fuite. Le palais du désert, anciennement repère du grand magicien Kuja, semble assaillit d'une organisation douteuse et mystérieuse. Le peu d'informations que le monde d'Héra détient de ce groupe aux buts obscures est son appellation ; l'Académie. Outre les quelques rumeurs qui ne se sont guère propagées sur les continents du monde, personne n'est au courant de rien. Etrange affaire qui part aux oubliettes lorsqu'une révélation est faite à la nouvelle reine d'Alexandrie ; l'Ifa, arbre déchu, semble changer d'instant en instant. Les catacombes de l'arbre sacré prennent leur état d'origine. D'une pierre deux coups, une nouvelle fois, la brume apparaît brutalement sur les terres d'Héra. Mais le roi Cid, après inspections et réflexions, découvre que cette fameuse brume est accompagnée d'une épaisse matière noire, semblable à l'encre qui coule sur les plumes du roi. L'alerte est fébrilement donnée.

C'est à ce moment propice en divulgation que l'Académie entre en jeu et se retrouve au devant de la scène et dans le creux de la lumière des projecteurs. L'annonce qu'elle fait Ouïe dire est effroyablement affolante pour la population d'Héra qui craint le pire. Cette matière serait un loufoque mélange de brume et de chaos provenant d'un monde ultérieur à celui-ci. Terra n'étant plus, ils confirment que d'autres mondes ont été touchés par la malédiction et que ceux-ci, ainsi qu'Héra, courent de graves dangers qui sonnent imminents. Les royaumes prennent au sérieux cette annonce et préparent leur troupe. Soudainement l'Académie se met à travailler et à coopérer, tout se mélange et devient flou.

DOL



Les Seeds peuvent enfin souffler, les habitants peuvent retrouver une vie jugée comme normale. La menace que représentait la sorcière Ultimecia n'existe désormais plus, terrassée par un jeune et fier groupe de Seeds. Si le passé, le présent et le futur sont à présent hors de danger, il n'en ait rien pour Dol. Les conflits entre les Seeds et Galbadia reprennent du service quant à l'apparition miraculeuse d'une organisation sous le nom de « Académie ». Galbadia ne croit pas aux paroles de la BGU qui affirme qu'un mal est sur le point de frapper le monde, mais aussi d'autres planètes de l'univers. Ils pensent que tout cela n'est qu'un leurre visant le but de s'approprier plus de soldats en vue d'une quelconque guerre.

Si les autres universités ont décidés de croire les dires de la Balamb Garden University, Galbadia se montre évidemment sceptique. Mais une seconde annonce fait alors son entrée en jeu et celle-ci est en provenance directe de l'Académie qui n'hésite pas à utiliser les ondes hertziennes pour diffuser un important message. Ce dernier est destiné à confirmer ce que la BGU a précédemment avouée. Le trouble est totale et Galbadia se sent offensé par cette organisation qu'ils n'hésitent pas à traiter de sournoise ou de comploteuse. Ils pensent que tout est liés aux universités qui, elles, sont dans les camps de l'Académie.

Alors, secrètement, Galbadia cultive une nouvelle armée, plus puissante, composée de nombreux élites du soldat et parfois même de Seeds, afin de préparer l'assaut contre la BGU, mais aussi contre l'Académie. Ne pouvant rester inerte face au danger, les universités entraînent leurs Seeds afin de contre-attaquer en cas de réactions offensives venant de l'ennemi. La peur reprend alors les habitants tandis que les guerres éclatent à petit feu, ramenant le monde dans la mauvaise époque. Et si cela semble tout, un nouveau message est diffusé sur les ondes hertziennes. Celui-ci montre vaguement la sorcière du temps, Ultimecia, foulant les contrées dévastées de Dol. De qui provient cette diffusion ? Le monde ferait-il un détour par le passé ?

GAIA



Depuis que Sephiroth a été défait, trois ans ce sont écoulées – et tout avait semblerait-il repris son cours. À l'instar de la rivière de la vie, qui continue à circuler paisiblement à la surface de la planète. Mais quant bien même les séquelles d'expériences douteuses ont été – pour la plupart – passées sous silence : l'ombre de Jénova plane encore sur la population déjà fragile de Gaïa. D'abord, ce fut un mystérieux gang formé sous l'égide d'un certain Kadaj, qui aspirait secrètement à faire revenir leur tendre génitrice à la vie. Leur groupe fut dissout, leurs viles intentions dénouées. Et une nouvelle paix latente s'instaura. Mais pour combien de temps encore ?

Peu. Trop peu du moins pour que la planète et la population ai le temps de panser ses plaies. En plus des géostigmates – manifestation d'une planète en réelle détresse – de mystérieuses nuées de chaos vinrent cerner la rivière de la vie. Le syndrome de la cicatrice étoilée c'est depuis accentué. Car en plus de douleurs violentes, les malades perçoivent des visions du futur. Il voient des mondes inconnus, sur lesquels défilent les morceaux épars d'une silhouette floue entourée de chaos. C'est la vision de la fin du monde.

Parallèlement à cela, une étrange organisation du nom d'Académie c'est installée dans les anciens locaux désaffectés de la Shinra. Elle s'allia de plus à une autre organisation, déjà présente sur place : les Albatros. Laquelle fut fondée par Pineli qui c'est engagé à protéger la population. Les deux organisations ne forment alors plus qu'un, leurs recherches profitant à l'une comme à l'autre. Mais quant bien même ils ce soient alliés, ils n'en restent pas moins la cible permanente du « Deepground ». Un groupe de rebelles, qui espèrent toujours invoquer par le chaos récemment apparu l'Oméga. Une puissante énergie dévastatrice.

Des expériences étranges auraient été menées par ces derniers, les pauvres gens malades de Migdar disparaissant en masse pour – parait-il – servir de cobayes. Quoi qu'il ne s'agisse que d'une rumeur ...

REGNUM



Il fut un temps ou une paix latente c'était instaurée entre chaque nations de Regnum - lesquels possédaient leur propre cristal. Ce n'est que la convoitise des uns et des autres qui marqua les prémices de guerres sanglantes. Ceux qui eurent perdus la divine protection du cristal mobilisèrent toutes les ressources nécessaires à la création de puissantes armes de destruction, leurs industrie se modernisant au rythme de leurs belliqueuses intentions. Le drainage des terres conduisit ces derniers à une régression sociale prononcée, contraignant leurs dirigeant à annexer de nouveaux pays. Afin de jouir de nouvelles richesses.

Aujourd'hui, le dernier royaume à posséder un grand cristal est celui de Lucis – justifiant et attisant de ce fait les jalousies voisines. Si un traité de paix a récemment été négocié, il n'en est pas moins qu'un artifice destiné à apaiser les suspicions de chacun. Niflheim fut le premier à en souiller les promesses : montant dans l'ombre une puissante armée, ces derniers entendent conquérir Solheim, Tenebrae puis enfin Accordo. Entendant ainsi valoir les forces de Lucis, pour s'approprier leur cristal.

Parallèlement à ces tentions militaires et politiques, une mystérieuse organisation du nom « d'Académie » c'est immiscée sur Regnum. En même temps que cette étrange substance sombre qui dévaste les terres, et affame la population du monde entier. Les choses sont d'autant plus suspicieuses que cette dernière se proclamait « pacifique » rejoignant d'abord Lucis, avant de partir sous l'égide de Niflheim. Une rumeur plus troublante encore inquiète les conseillers de Lucis : Niflheim aurait parait-il reconstitué son cristal à l'aide notamment d'une mystérieuse matière noire. Appelée Chaos.  
Voir le profil de l'utilisateur http://serah-farron-noel-kreiss.skyrock.com/

pas finito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Toeto Exam' :3 *finito*
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: Votre quête :: PULSE-